Lian-Chen Jianghong莲花童子—法语儿童读物

LIAN –- de Chen Jiang Hong

Partie 1 

Monsieur Lo est un pêcheur solitaire. Sa jonque est sa maison. Il est

triste, cette année le poisson est rare. Il passe ses journées à

attendre.

Une nuit d’orage, une vieille vieille femme prie Monsieur Lo de lui

faire traverser le lac. Une fois sur l’autre rive, elle lui dit : « Merci,

pêcheur. Voici quelques graines qui te porteront bonheur car elles

viennent de la gueule d’un dragon. »

Le soir venu, Monsieur Lo plante délicatement les graines. Presque

aussitôt, un champ de lotus se met à pousser.

La nuit même, Monsieur Lo est réveillé par une douce mélodie qui

semble venir des fleurs.

L’une d’elle brille étrangement dans l’obscurité.

« Lian, Lian », chante le lotus. Et soudain ses pétales s’ouvrent,

découvrant une petite fille. Elle se réveille et se met à virevolter

dans les airs. C’est Lian.

Partie 2 

« Change ! » dit Lian en touchant la jonque de Monsieur Lo du bout de

son lotus magique. Et la jonque se transforme en un magnifique

bateau laqué rouge.

Il suffit que Lian effleure la table et aussitôt un repas somptueux

apparaît. Elle effleure Monsieur Lo, et ses vêtements de coton

deviennent un habit se soie aussi beau que celui de l’empereur.

Chaque soir à la même heure, Lian s’éveille, sort du lotus et fait

apparaître tant de poissons que Monsieur Lo peut les partager avec

tous les habitants du village.

Mais à minuit, sans faute, elle doit retourner dormir dans le lotus.

La nouvelle du bonheur de Monsieur Lo file comme le vent. Elle arrive

aux oreilles de Tan, la fille du préfet.

« Qu’on m’amène cette Lian, je la veux ! »déclara-t-elle. Les gardes

du préfet partent sur le champ à sa recherche.

Mais Monsieur Lo refuse de dire où se trouve Lian. Alors les gardes

se déchaînent. Ils mettent le feu au bateau, saccagent le champ de

lotus. Et font prisonnier Monsieur Lo.

Partie 3

A son réveil, Lian est seule au milieu du désastre. Mais elle sait qui

aller trouver. Elle va voir la vieille vieille femme, au sommet de la

montagne.

La vieille vieille femme lui dit : « L’injustice, la cupidité et la cruauté

ne triompheront pas. Sèche tes larmes, va et sauve Monsieur Lo. »

Lian court jusqu’à la demeure du préfet. Aucun garde, aussi terrible

soit-il, ne peut l’arrêter.

« Tu viens libérer Monsieur Lo ? » dit le préfet. « C’est très simple.

Prends ton lotus magique et transforme tout ce qui est ici en or. »

Lian obéit. Du bout de son lotus, elle touche tout ce qu’elle voit. Elle

fait même apparaître des bijoux. Le préfet est fou de joie, mais…

Pour sa fille, Tan, ce n’est pas suffisant. Elle tend la main pour

s’emparer du lotus magique.

« Non ! » crie Lian. « N’y touche pas ! » Mais c’est trop tard. A peine

Tan a-t-elle effleuré le lotus qu’elle se change en or et devient aussi

immobile qu’une statue.

« Ma fille ! » s’écrie le préfet. « Lian, je t’en supplie, rends-moi ma

fille ! » « C’est impossible » dit Lian tristement. « Tan a touché le

lotus. Le charme est rompu. Ma fleur n’est plus magique. »

Le préfet est désespéré. Il laisse partir Lian et Monsieur Lo.

Lian | L'école des loisirs, Maison d'Édition Jeunesse

未经允许不得转载:萌萌Apprentissage » Lian-Chen Jianghong莲花童子—法语儿童读物

赞 (1) 打赏

评论 1

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud
  • 昵称 (必填)
  • 邮箱 (必填)
  • 网址
  1. angelineAujourd'hui j'ai fini le cadeau des fête des mère . Aver vous fais le cadeau ?回复

觉得文章有用就打赏一下文章作者

支付宝扫一扫打赏

微信扫一扫打赏

//下一个脚本特效
//下一个脚本